Qu’est-ce qu’une khôlle ?

A raison d’environ deux fois par semaine, l’étudiant de classe préparatoire ECG s’adonne à un exercice parfois redouté : la khôlle. Mais qu’est-ce que cette notion obscure faisant partie du jargon du préparationnaire ?

Colle ou Khôlle ?

La tradition des prépas littéraires a retenu l’orthographe de khôlle pour désigner cet exercice oral que chaque étudiant expérimente au cours de sa carrière de préparationnaire. Peu importe l’orthographe choisie, la colle reste un rendez-vous hebdomadaire incontournable de la prépa.

En prépa ECG, la khôlle existe dans chaque matière : mathématiques, culture générale, économie ou géopolitique (ESH ou HGG) ainsi qu’en langues vivantes. L’élève prépare pendant une vingtaine de minutes un sujet choisi par le “khôlleur”, puis lui expose sa résolution de l’exercice ou sa réponse à la question posée. S’en suit alors un dialogue entre l’élève et le khôlleur, ce dernier terminant l’oral en lui attribuant une note.

Différents cas des khôlles

Une khôlle de maths n’est pas une khôlle d’allemand, ni une khôlle de culture générale. Voici brièvement les spéficités propres à chaque matière:

En économie ou géopolitique, l’élève est invité à traiter un sujet portant sur un chapitre choisi par le professeur, et à proposer un plan argumenté et agrémenté d’exemples (chiffres, citations, faits d’actualité, faits historiques…). Le khôlleur peut ensuite revenir sur le plan de l’élève ou poser des questions de cours qui ne sont pas forcément en lien direct avec le sujet.

En culture générale, les sujets sont très variés. L’élève peut être questionné sur une citation, une notion philosophique, voire simplement un nom commun. Il doit élaborer un plan autour du sujet pioché et y intégrer des références littéraires, philosophiques, artistiques ou de culture générale de façon plus large.

En langues vivantes, l’élève étudie un article de presse traitant de sujets d’actualité ou de faits sociaux dans la langue étudiée. Dans un commentaire structuré, l’étudiant récapitule les principaux points du texte et explore les questions économiques ou sociales qu’il soulève.

Enfin en mathématiques, un ou plusieurs élèves doivent répondre à des questions de cours puis résoudre un exercice lié au chapitre en question. L’étudiant doit expliquer clairement son raisonnement tout au long de l’exercice.

Incollable pour les concours

Bien qu’étant un exercice parfois stressant, la khôlle est avant tout utile pour l’étudiant. Elle lui permet de réviser son cours de façon régulière, et de s’entraîner en vue des oraux des concours.

La khôlle est un moment privilégié pour l’élève afin d’évaluer sa maîtrise et sa compréhension des notions vues en classe, ainsi que la qualité de son argumentation. Il bénéficie d’un moment privilégié avec le khôlleur (souvent un professeur) qui lui livre directement une appréciation de son travail.

Rien ne sert de s’inquiéter : les khôlles sont faites pour s’entraîner et les notes sont indicatives. L’interrogation orale a pour but de donner confiance aux élèves et de leur permettre de consolider leurs connaissances.

Le Blog Orientation

Orientation, révisions, actualités de l’enseignement supérieur : retrouvez les conseils WeiD.

Le statut étudiant artiste

Mener de front études et pratique artistique de haut niveau, un compromis possible grâce à l’obtention du statut d’étudiant artiste (ou artiste de haut niveau),

LIRE LA SUITE

Bien commencer ses révisions

“Dernière ligne droite” entendez-vous sûrement, carrés ou cubes en prépa ECG, à l’approche imminente des concours. Pour la plupart d’entre vous, c’est déjà la dernière

LIRE LA SUITE