Faut-il passer le concours Ecricome quand on vise le Top 5 ?

Les dates du calendrier prévisionnel du concours 2023 ont été communiquées depuis fin octobre par la Direction des Admissions et Concours (la DAC, de son petit nom).

Nous ne reviendrons pas sur l’ensemble des dates des concours : rappelons tout de même que la date butoir d’inscription pour les deux concours est le 11 janvier 2023 – à ne pas rater.

Les inscriptions ouvrant à partir du 10 décembre, une question se pose pour les étudiants en deuxième année de prépa EC : faut-il ou non passer Ecricome lorsqu’on vise une école du Top 5 ? Et a fortiori, lorsqu’on vise une école du Top 3 ?

Cet article ne répondra aucunement à la question de savoir si votre niveau scolaire en classe prépa justifie ou non de passer Ecricome, mais s’interroge sur l’intérêt de passer ce concours alors même que vous ne voudriez pas aller dans les écoles qu’il permet de présenter (soit pour mémoire Neoma, Kedge, RSB, MSB et l’EM Strasbourg). Nous n’avons pas non plus vocation à répondre à votre place à cette interrogation cruciale mais plutôt à vous rappeler les différents critères qui pourraient vous aider à prendre une décision, dans un sens ou dans l’autre.

Le critère du prix

Non seulement les Grandes Écoles sont payantes, mais passer les concours l’est également – on n’a pas appelé les étudiants de prépa HEC les « épiciers » pendant des générations pour rien.

En ce qui concerne le concours Ecricome, il coûte environ 300 euros pour l’ensemble des écoles  (295 euros en 2022) pour les non-boursiers, 30 euros pour les boursiers. Une bagatelle à côté des 195 euros demandés uniquement pour passer le concours d’HEC du côté de la BCE (concours pour lequel il faut payer chaque école et non une somme forfaitaire). Une bagatelle, qui, cependant, ajoutée au reste, peut finir par peser dans la balance.

Le critère du khûbe

Un autre élément à prendre en compte lors de cette décision est votre expérience (ou votre inexpérience) du concours en conditions réelles. Pour l’innocent qui s’apprête à se confronter au centre d’examen et son silence implacable pour la première fois, effectuer un « crash test » lors du concours Ecricome n’est pas nécessairement inutile, même si vous êtes convaincus d’avoir votre place à HEC. Ne serait-ce que pour vérifier que vous savez encore tenir un stylo le jour J, pour les plus sujets au stress d’entre vous.

En revanche, pour celui dont la première tentative – manifestement infructueuse – est derrière lui, il peut s’entendre de ne pas passer Ecricome. Tout dépend alors de votre rapport à cette expérience passée : pour les plus traumatisés, se confronter à nouveau à l’épreuve avec un niveau d’enjeu moindre est une bonne idée – le cavalier se remettant en selle. Pour ceux qui ont khûbé sur le Top 5, sans doute pas, bien qu’on ait jamais tort d’assurer ses arrières.

Le critère de la méthode de travail

Les deux points évoqués ci-dessus vont de soi, ou presque.

Les questions qui devraient conditionner votre choix sont plus personnelles et dépendent essentiellement de votre réaction face à l’adversité, de votre goût pour la procrastination et de votre capacité d’organisation.

  • L’adversité d’abord : il s’agit après tout d’un concours. Contrairement à la BCE où les étudiants passent uniquement les épreuves des écoles qu’ils présentent – permettant éventuellement de vous rassurer face à une salle à moitié vide lors d’une épreuve de Maths conçue pour les Parisiennes -, Ecricome est un concours global, et vous pouvez avoir à côté de vous un caïd qui terminera l’épreuve de maths en 2h45. Vous pouvez aussi être ce caïd. Ce qu’il importe de savoir, c’est si cela risque de vous plomber le moral pour les dix jours à venir, de vous donner encore davantage envie de tout donner pour les derniers jours de révisions, ou si cela ne vous fera ni chaud ni froid.

 

  • Votre goût – ou votre mauvaise habitude – de procrastination. Au moment de l’arrivée des concours Ecricome, cette année du 17 avril au 19 avril 2023, vous serez en révisions depuis une petite quinzaine de jours. Êtes-vous capables de tenir un programme de travail sur cette durée ? N’y a-t-il pas déjà quelques impasses que vous aurez faites par lassitude ? Est-ce qu’un bon entraînement – trois jours à un rythme intensif imposé – n’est pas la meilleure façon de vous forcer à réviser jusqu’au bout ? Ce sont des questions essentielles à se poser au moment du choix d’inscription.

 

  • Enfin, si vous décidez finalement de passer les concours Ecricome, il convient d’adapter votre planning de révisions en fonction. Multiplier les entraînements présente tant l’avantage de réduire la variabilité de votre performance, que de vous permettre de faire quelques retouches finales en fonction des points qui vous auront posé problème lors de cet ultime tour de piste !

 

Afin d’arriver parfaitement rodés pour les concours de la BCE, qui auront lieu cette année du 26 avril au 5 mai 2023, il n’y a somme toute pas de règle d’or. Arbitrer entre un ultime entraînement ou d’ultimes révisions, l’important est de prendre la décision qui vous met dans les meilleures conditions le jour de l’épreuve, caleçon porte-bonheur ou pas !

Le Blog Orientation

Orientation, révisions, actualités de l’enseignement supérieur : retrouvez les conseils WeiD.

Le statut étudiant artiste

Mener de front études et pratique artistique de haut niveau, un compromis possible grâce à l’obtention du statut d’étudiant artiste (ou artiste de haut niveau),

LIRE LA SUITE

Bien commencer ses révisions

“Dernière ligne droite” entendez-vous sûrement, carrés ou cubes en prépa ECG, à l’approche imminente des concours. Pour la plupart d’entre vous, c’est déjà la dernière

LIRE LA SUITE